Semaine de l’innovation, 4 jours pour célébrer le génie togolais

0
98
Sahouda Gbadamassi-Mivédor, directrice du Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej). Lomé, 13/12/2022.
Sahouda Gbadamassi-Mivédor, directrice du Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej). Lomé, 13/12/2022.
Le gouvernement togolais organise la première édition de la Semaine de l’innovation des jeunes (en anglais, ‘’Togo youth innovation week’’). Elle se tiendra du 27 au 30 décembre 2022 à Lomé, à la Maison des jeunes d’Amadahomé. Pendant 4 jours, les jeunes talents togolais et leurs projets, ceux qui impactent le quotidien des communautés, seront exposés et soutenus de diverses manières. Les organisateurs dévoilent le contenu et le format de l’évènement ainsi que son logo, lors d’une rencontre à Lomé, le 13 décembre.

Parrainé par le ministère du Développement à la base et de l’Emploi des jeunes, ‘’Togo youth innovation week’’ donne l’occasion aux Togolais de présenter leurs innovations et d’être soutenus pour développer leurs projets ou idées de projets. Une autre manière de développer le secteur privé et le rendre compétitif. Cette première édition est axée sur le thème « L’innovation au cœur d’une économie forte, inclusive et prospère ». Elle vise à stimuler et sensibiliser la population à la culture de l’innovation.

‘’228 innov’’, une opportunité en or

Dans le cadre de la Semaine de l’innovation des jeunes, les organisateurs organisent un concours : le ‘’228 innov’’ pour primer les meilleures initiatives déjà matérialisées ou non (sur papier ou maquette). Tous les domaines sont pris en compte : « L’éducation, l’agroalimentaire, les infrastructures, la médecine, les solutions numériques et de manière générale la science, la recherche, l’entrepreneuriat », cite Mika Tchangaï, analyste au secrétariat général du gouvernement. « L’innovation n’est pas que technologique Elle peut être aussi organisationnelle, verte », précise-t-elle. Le caractère novateur des projets est privilégié, souligne la directrice du Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej), Sahouda Gbadamassi-Mivédor.

Le plus important, c’est que les projets doivent avoir un impact positif et structurant et doivent être implémenté sur la terre de nos aïeux. Il s’agit de solutions concrètes aux problèmes existants, des projets réalisables.

Le ‘’228 innov’’ est ouvert à tout le monde. Les entrepreneurs et inventeurs dont l’âge est compris entre 18 et 40 ans. Peuvent aussi postuler en ligne toute entreprise de moins de huit ans et dont le siège est au Togo. Même les élèves peuvent participer, ajoute Mika.

Une identité visuelle innovante

Pour tout évènement de taille, il faut une identité de marque, un logo officiel, soutient Sahouda Gbadamassi-Mivédor. Dans cette perspective, les organisateurs ont conçu un logo pour la célébration de ‘’Togo youth innovation week’’. Il est présenté par Sényika Ihou, chargée de mission au secrétariat général du gouvernement.

Logo de la Semaine de l'innovation des jeunes
Logo de la Semaine de l’innovation des jeunes

Les couleurs du drapeau togolais sont manifestes. Les cercles symbolisent, de même que les bulles, des ampoules qui représentent les idées, la créativité et l’innovation togolaise. L’utilisation de l’anglais traduit l’aspect internationale du programme. La mention française ‘’Semaine de l’innovation des jeunes’’ est « un clin d’œil aux francophones », explique Sényika.

Le Togo fait partie du Commonwealth et nous avons pensé que ce serait une bonne idée que nous ayons une version en anglais. C’est d’ailleurs la langue parlée par le monde du business. Nous avons également remarqué sur la toile que la plupart des pays qui ont fait ce genre d’initiatives ont des identités visuelles avec des noms en anglais. Nous avons la ‘’Kenya innovation week’’, la ‘’Tanzanie innovation week’’. Nous avons voulu leur emboiter le pas, surtout que sur la toile, nous avons aussi des investisseurs qui peuvent s’intéresser aux entrepreneurs togolais.

Le directeur du cabinet du ministère de la Jeunesse, Yawotsè Vovor invite les jeunes togolais à postuler massivement au concours ‘’228 innov’’. Parce qu’il estime que « dans un écosystème en pleine mutation, compter sur la jeunesse, est un impératif ». Et « le gouvernement est disponible pour garantir un environnement socio-économique stable pour l’éclosion des fruits de la semaine de l’innovation », conclue-t-il.

Le Togo est un grenier de talents. Ils développent au quotidien des initiatives louables qui méritent d’être soutenus.  On se rappelle le dévoilement il y a 10 ans de la première imprimante 3D par des jeunes togolais, sans oublier les récentes inventions : Foufou Mix de Jules Minsob Logou et le RafX de Raouf Malazoué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici