Oasis : les saisons 2 et 3 vont « surprendre le public »

0
173
Oasis les saisons 2 et 3 vont surprendre le public
Oasis les saisons 2 et 3 vont surprendre le public

Tournage et post production bouclés, les cinéphiles suivront bientôt les deux nouvelles saisons (2 et 3) de la série togolaise à succès, ‘’Oasis’’. Avec environ 1 500 personnes mobilisées dont des célébrités, l’humour et l’intrigue sont au rendez-vous, à en croire la scénariste togolaise, Madie Foltek, créatrice de la série.

Production de Canal + et Yobo Studios, ‘’Oasis’’ 2 et 3 vont « surprendre agréablement le public » assure Madie Foltek qui évoque les raisons suivantes : « il y a eu des progrès dans tous les domaines. On a renforcé l‘écriture, les acteurs ont été coachés ». La production doit donc pouvoir se « vendre chère » comme l’affirme, à l’occasion du festival de film Emergence tenu en novembre 2022, la Togolaise Angela Aquereburu, réalisatrice et co-auteure de la série.

Oasis 2 et 3 en chiffres

De rédaction à la post-production, environ 1 500 personnes sont mobilisées. Les deux nouvelles saisons, « c’est un an et demie d’écriture, 2 auteurs, 40 épisodes, 200 comédiens, plus de 1000 figurants, 57 techniciens, 5 mois de tournage et un an de post production », raconte Angela Aquereburu.

On y retrouve des stars telles que l’artiste togolais Barabas du groupe Toofan et Oualas, l’humoriste ivoirien. Ce dernier joue le rôle d’un ‘’vendeur d’illusion’’ raconte-il d’un ton comique.

Angela Aquereburu exprime sa satisfaction. « Chaque personne, de loin ou de près est repartie avec quelque chose ». Oualas le reconnait lorsqu’il affirme : « J’ai été très ravi de travailler avec des gens aussi professionnels. Les choses sont très bien cadrées. Je repars avec des choses que je ne connaissais pas dans le domaine de l’acting. Il y a un vrai travail qui se fait derrière et j’en suis fière ».

A l’origine

Dès la saison 1, la série raconte l’histoire d’une jeune femme ambitieuse qui intègre un beau complexe d’appartements ‘’Oasis, la source du bonheur’’ pour y faire de l’espionnage industriel pour un concurrent. Sa mission sera compromise lorsqu’elle rencontrera une vielle connaissance.

L’idée de tourner une série pareille vient de Madie Foltek qui a vécu aux Etats-Unis où elle était gestionnaire de résidence. Il s’agit d’un « très grand complexe de plus de 800 appartements », raconte-t-elle. De retour au Togo, elle s’est inspirée de sa vie à l’extérieur pour créer ce qu’elle désigne une version ‘’togolaise’’.

Elisée Rassan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici