Emergence 2022 : salles pleines, le cinéma bat son plein

0
115
Apothéose d'Emergence à Canal Olympia. Lomé,09/11/2022.
Apothéose d'Emergence à Canal Olympia. Lomé,09/11/2022.
Cinéphiles et cinéastes ont rempli les salles de spectacles de Lomé pour célébrer le septième art du 05 au 09 novembre 2022. Une ambiance particulière occasionnée par la 9e édition du festival de courts métrages Emergence qui a tenu toute ses promesses.  Le cinéma africain et ses acteurs sont honorés de la plus belle des manières.

« Nous avons retrouvé notre public classique après deux à trois années de covid-19 », affirme avec enthousiasme le promoteur du festival Emergence, Joël Tchédré. En témoigne l’importance du public qui a effectué le déplacement, que ce soit à l’Agora Senghor, à l’Institut français ou encore au Goethe Institut.

Pendant 05 jours, plusieurs films sont projetés pour le grand bonheur du public. Les ovations qui retentissent à la fin de chaque projection sont un signe de l’appréciation par le public du génie africain dans le domaine du cinéma. Ils ont visionné des courts et long métrages, des web séries, des séries africaines et les making-of de certains films, notamment la saison 2 de Oasis – une série de la Togolaise Angela Aquereburu qui est en même temps la marraine du festival de cette année.

Je suis à la fois émue et honorée d’être la marraine de la 9e édition d’Emergence festival films  et de voir tout ce talent émergent que regorge le cinéma africain. (Angela Aquereburu, productrice et réalisatrice).

Membres du jurys et quelques acteurs primés au Festival de films Emergence
Membres du jurys et quelques acteurs primés

C’est d’ailleurs « une belle opportunité pour ces jeunes talents africains de faire valoir leur compétence (…) », souligne Ruth, jeune spectatrice. A la fin de la soirée apothéose, elle exprime son avis.

Le festival a été très bien organisé. C’est un festival qui met en valeur les acteurs, mais surtout ceux qui sont derrière la caméra, les techniciens, les scénaristes, les réalisateurs et autres. Je pense que c’est une très belle opportunité pour les jeunes talents africains de faire valoir leur compétence et surtout de vivre de leur art.

L’apothéose tenue le mercredi soir est marquée par deux évènements : la nuit de la série africaine et la distinction des meilleurs films. Sur les 39 productions en compétition, 05 ont été primées.

De 2 à 3

La tâche n’a pas été aisée pour les membres du jury. Trois au départ, ils se retrouvent à deux : Le réalisateur togolais Steven Af et le réalisateur camerounais Jean Bernard Atangana qui est aussi formateur dans les métiers du son. La réalisatrice nigériane  Aïcha Macky est absente pour « des raisons de covid-19 », apprend-on.

Atangana confirme, au regard de la qualité des films en compétition, qu’il y a « beaucoup d’évolution. Ce qui montre qu’effectivement les gens sont en train de travailler et comprennent ce que c’est que le métier du cinéma qui repose sur des facteurs de qualité, de sérieux et d’abnégation ».

Joël Tchédré et des représentants des partenaires
Joël Tchédré et des représentants des partenaires

Les organisateurs se félicitent de la réussite de cette édition. Joël Tchédré est particulièrement fière de la mobilisation du public et se projette dans le futur. « Emergence s’agrandit. Nous allons étudier l’idée de se délocaliser pour la prochaine édition. Faire une partie à Lomé et une autre à l’intérieur du pays », annonce-t-il.

Palmarès Emergence 2022 

  • Grand prix du festival : ‘’L’envol’’ de Mamadou Hady Djiawara (Guinée)
  • Meilleure fiction : ‘’Le bilan de Boladji’’ de  Yemissi Espoir Abougourin (Bénin)
  • Meilleure documentaire : ‘’Fisching for life’’ de Joseph Doe (Libéria)
  • Meilleure interprétation féminine : Hérédia Hodonou pour son interprétation dans ‘’Demain’’ de Joseph Avimadje (Bénin)
  • Meilleure interprétation masculine : Gentil Houndenou pour son interprétation dans ‘’La Corde’’ de Jean Etonam Ahonto (Togo)

Gentil Houndenou, acteur depuis 2008 ne s’y attendait pas. « Je suis très ému. Il y a tellement de films que je ne savais pas que le nôtre allait retenir l’attention des membres du jury jusqu’à ce que le jeu d’acteur les séduise. Ça fait plaisir de savoir que ce que nous faisons plait aux gens », confie-t-il tout souriant dans son complet blanc à l’africain qu’il arbore fièrement.

Elisée Rassan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici