Togo : Dodzi Kokoroko veut « ramener l’ordre » dans les écoles privées

0
275
Dodzi Kokoroko, ministre togolais des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l'Artisanat
Dodzi Kokoroko, ministre togolais des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l'Artisanat

Les écoles privées seront surveiller de près afin de « ramener l’ordre là où il n’y a en pas ». C’est la déclaration faite par le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Prof Dodzi Komla Kokoroko, mardi le 25 septembre.

Le ministre met à disposition des inspecteurs pour le contrôle dans les écoles publiques comme privées. Invité sur une chaine de radio, il fait la déclaration suivante.

La formation des enfants à l’école relève de la responsabilité de l’Etat. Et en matière d’éducation, il y a les écoles publiques, privées, laïques et confessionnelles. Cela ne veut pas dire que les écoles privées et confessionnelles doivent faire ce qu’elles veulent. L’État doit impérativement avoir un regard sur tout ce qui se fait à tous les niveaux. Nous avons suffisamment d’inspecteurs, 77 pour l’enseignement préscolaire et primaire et 140 pour l’enseignement secondaire général et 154 conseillers pédagogiques.

Le ministre Dodzi Kokoroko rappelle que toutes les mesures prises par l’Etat concernent également les écoles privées.

Les écoles qui disent ne pas être concernées par les décisions prises par le gouvernement se trompent. Cette année, nous allons surveiller de près ce que les écoles privées font. Nous reconnaissons l’importance et la contribution des écoles privées et confessionnelles dans l’éducation. Mais il faut que ces acteurs sachent que tout doit se faire conformément aux directives du gouvernement et le ministère va veiller au grain. Et particulièrement, cette année, nous allons suivre de près l’enseignement dans les écoles privées afin de ramener l’ordre là où il n’y a en pas.

La rentée académique 2022 – 2023 a été effective le 26 septembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici