Université de Lomé : les délégués généraux au secours des étudiants « campagnards »

0
106
Le délégué général de l'Université de Lomé et son adjoint

Dans une récente sortie médiatique, le directeur de publication du journal L’Alternative, Ferdinand Ayité, avait pris des étudiants de l’université de Lomé pour des villageois. Une réaction difficile à digérer pour les délégués généraux, représentants des étudiants, qui ont décidé d’envoyer à leur tour, une réponse au journaliste.

Pour reprendre les mots du journaliste réputé pour les scoops, « les étudiants ont vu une ou deux routes construites et ils ont cru que c’est le monde que Dodzi Kokoroko (président de l’univeristé) vient de changer ».

Réponse du berger à la bergère

Logiquement, le collège des délégués généraux de l’université de Lomé n’a pas apprécié cette déclaration qui a le mérite d’irriter. Dans un texte signé par le délégué général, Richard Damali, on peut lire : « Etudiants, enseignants, visiteurs reconnaissent qu’il y a une métamorphose prometteuse à l’université de Lomé et croient en l’avenir et au devenir de cette université. Sont-ils aussi des villageois ? Je prierai notre cher Ferdinand de nous répondre ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici